Bastides du Lot

Entre 1236 et 1316, une douzaine de bastides ont été fondées dans l'actuel département du Lot qui correspond en partie à l'ancienne province du Quercy. Ce territoire a été l'objet de convoitise de la part des différents pouvoirs qui se sont succédés à la tête de nombreux fiefs. Selon les périodes et les lieux, se retrouvent le comte de Toulouse, le vicomte de Turenne, les évêques de Cahors, les abbés des grandes abbayes ou encore les barons en Haut-Quercy.

Les seigneurs locaux ont tout d'abord répondu à une volonté de réorganisation des terroirs d'occupation ancienne ou à la nécessité de construction en fondant des bastides. Celles-ci se sont le plus souvent organisées selon un axe principal, le long duquel la place et l'église se sont implantées.

A partir de 1279, les Rois de France et d'Angleterre fondent alternativement des bastides à l'urbanisme régulier, en s'associant fréquemment aux abbayes locales par paréage.

Les rois ont privilégié la réorganisation d'un territoire au bénéfice d'un pouvoir centralisé pour des raisons politiques, alors que les seigneurs locaux ont eu pour objectif prioritaire le développement économique et commercial.

Au point de passage du gué du ruisseau de Rudelle, sur un axe de communication important entre Rocamadour et le Rouergue, la bastide de Rudelle fut fondée en 1250 par la famille de Cardaillac, seigneurs de Lacapelle-Marival. Il s'agit de l'une des premières bastides du département, permettant aux seigneurs locaux une réorganisation de leur territoire. Son implantation est stratégique pour favoriser un développement économique mais aussi pour assurer une protection avancée.

La bastide seigneuriale suffisamment peuplée, les coutumes de Figeac sont accordées en 1320 aux habitants par Bertrand de Cardaillac ; il s'agit de la première mention de l'église fortifiée ou "fort-église" Saint Martial , encore visible de nos jours.

Cette forteresse constitue l'unique dispositif défensif de la bastide. Le tracé rationnel préconçu de la ville attesté par les chartes est encore visible, l'église, la place et la halle (disparue en 1964) sont positionnées le long de la voie principale.

Les 12 bastides du Lot

A l'initiative du CENTRE D'ETUDES DES BASTIDES, VILLES NEUVES D'EUROPE DU MOYEN-AGE (5 Place de la Fontaine - 12200 Villefranche de Rouergue), l'ASSOCIATION DES BASTIDES DU LOT (Mairie - 46240 Labastide-Murat) regroupe depuis 2003 les 12 bastides lotoises.

Liste des bastides médiévales dans le Lot :

  • Beauregard
  • Bretenoux
  • Castelfranc
  • Castelnau-Montratier (voir la page "Patrimoine" du site du pays de Castelnau-Montratier )
  • Cazals
  • Labastide-du-Vert
  • Labastide-Marnhac
  • Labastide-Murat
  • Montcabrier
  • Montfaucon
  • Puybrun
  • Rudelle